CS. PONT DU CHATEAU : site officiel du club de foot de Pont-du-Château - footeo

Les 18 font tomber le leader et mettent fin à leur invincibilité.

6 mai 2017 - 23:32

Ce samedi, les 18 Castelpontins se déplaçaient à Lapalisse, leader incontesté et invaincu depuis le début de saison. Autrement dit un déplacement loin d'être aisé chez un adversaire qui venait de sortir une DH, Riom, en quart de finale de coupe d'Auvergne aux penaltys après avoir fait le même coup en Gambardella contre l'ASM en début de saison.

Les Rouges avaient décidé de ne pas se mettre de pression pour cette rencontre car la logique les donnait perdant, tant Lapalisse survolait ce championnat jusque là, et ne laissait aucune miette à ses adversaires. Toute autre résultat que la défaite était positif. C'est donc libéré que les Castelpontins abordaient ce match avec pour seule certitude de s'être bien préparé lors d'un match amical contre l'équipe première, porteur d'enseignement et de choses très intéressantes, ce mardi.

Dans un nouveau schéma tactique, les Castelpontins démarrent tambour battant et ouvre le score dès les premières minutes, sur coup franc, à une trentaine de mètre, par l'intermédiaire de Luc Tamizier. Raphaël Fernandez n'est pas loin de doubler la mise mais le portier local claque le ballon au dessus de sa barre, d'un jolie réflexe. Lapalisse ne répond que sur coup de pied arrêté mais sans être vraiment dangereux hormis sur une action ou l'attaquant local dribble Louis Dufayet, le gardien, mais est mis en échec par Thomas Taillardat qui supplée superbement son dernier rempart en taclant devant lui dans un retour salvateur. Les Castelpontins auraient pu bénéficier d'un penalty sur Clément Thuel, mais l'arbitre, très bon aujourd'hui, ne bronche pas. Mais les rouges ne se découragent pas et seront récompensés peu après. Sur un débordement côté gauche, Luc Tamizier sert idéalement Stany Marques au second poteau. Ce dernier propulse le cuir dans le but. Les visiteurs font un mini break. Luc Tamizier, encore lui, est tout proche de donner un avantage plus conséquent mais le gardien voit le ballon lui arriver et rester dans les pieds miraculeusement. La mi temps sera sifflée juste après. 

En seconde mi temps, les bonnes intentions entrevues en première, perdurent. Bien décidé à ne pas subir et à ne pas lâcher le léger avantage acquis, les Castelpontins continuent de jouer crânement leur chance. Les locaux se montrent très peu dangereux, une ou deux fois, et quand une occasion nait, elle est anéantie par la défense rouge, très solide pour l'occasion, à l'image de très bons Maxime Heyraud, Raphaël Fernandez, Lucas Sibaud et à l'excellent Thomas Taillardat. Les Castelpontins restent très dangereux en contre. Raphaël Fernandez, par 2 fois, voit ses têtes passées de peu à côté. Kilian Florence, idéalement placé, ne sera guère plus en réussite et gâche une occasion de donner de l'air aux visiteurs. Luc Tamizier verra sa vicieuse frappe enroulée détournée par le portier local. Jules Suarez puis Mathis Chapelet sont tour à tour à deux doigts d'éliminer le gardien sorti à leur rencontre. Le score ne changera plus...et les Castelpontins repartent de ce voyage avec les 4 pts, mérités et logiques qui vont faire du bien dans l'optique du maintien.

Le mot du coach: "Le premier mot qui me vient à l'idée c'est félicitations. Celui qui suit est enfin. Pourquoi? Félicitations aux garçons pour cette belle victoire à laquelle peu de monde croyait. Le enfin c'est parce que nous avons enfin retrouvé les ingrédients et les valeurs qu'il faut pour remporter ce genre de match. Autant parfois ils peuvent être agaçant de suffisance, de nonchalance autant ce soir je suis fier d'être le coach de cette équipe qui s'est montré altruiste, solidaire, ne rechignant pas devant l'effort. Je suis fier d'eux, de l'investissement qu'ils y ont mis. Ça fait plaisir. J'ai vu une bande de copains qui se sacrifiait les uns pour les autres, ne lâchant rien. Mais il ne faut pas que ce soit un feu de paille. Il va falloir garder cet état d'esprit dans le sprint final pour espérer se maintenir. Ce n'était pas une mince affaire face à un adversaire invaincu cette année et qui avait sorti 2 DH dans 2 coupes différentes. C'est pas rien. En plus nous avions mis en place un système de jeu pour ce match et ils ont respecté le plan à la lettre. Je leur parle d'intelligence de jeu, de s'adapter au contexte, à l'environnement, à l'adversaire et aujourd'hui nous avons montré que nous pouvions être très bon dans ce domaine de l'intelligence. J'ai axé mon discours sur l'aspect motivationnel en leur expliquant qu'ils n'avaient rien à perdre. Que perdre n'aurait rien d'infamant puisque tout le monde avait perdu contre eux mais qu'ils avaient tout à gagner et créer l'exploit d'être les premiers à les faire tomber cette année. Je leur ai aussi fait prendre conscience que quand ils mettraient tous les ingrédients tels que le jeu, l'envie, la solidarité, le don de soi dans un match, ils pouvaient être au niveau des meilleurs de la région. Que notre principal adversaire c'était nous même et ce que nous avions envie de faire. Le match amical contre la 1 ce mardi a peut être activé un levier chez nous. Il nous a montré le rythme, l'intensité et le niveau à atteindre quand on veut prétendre à franchir un cap et évoluer à un bon niveau régional. Merci à David et ses joueurs pour ça. Maintenant gagner ici, et perdre le week-end prochain ou mal finir n'aurait servi à rien. Alors ne nous enflammons pas. Ce match peut nous donner confiance mais de la bonne confiance. Celle qui donne des certitudes du genre que quand tu mets un investissement total dans un match et que tu n'es pas un mauvais footballeur et bien tu finis toujours par être récompensé. Respect des valeurs, de l'adversaire et de soi même."

Commentaires