Toujours pas de victoire pour les 18 même s'ils auraient mérités mieux.

18 mars 2017 - 19:34

Dans le cadre de la 3ème journée de PH, les 18 Castelpontins se rendaient à St Georges les Ancizes. Ils ne rentreront qu'avec un match nul 2 partout. 

Après un bon début de match, et bien entrés dans la partie, les Castelpontins se montrent les 1er dangereux. Jules Suarez voit sa frappe, qui partait se loger dans le petit filet, détournée par le gardien local du bout des doigts. Mais sur une erreur d'un de ces défenseurs, les locaux ouvrent la marque sur une passe en retrait mal appuyée. On se dit que le scénario de Lapalisse est en passe de se re réaliser. Mais les rouges ne se découragent pas et sont tout près à plusieurs reprises d'égaliser. Loris Dhome voit son coup franc frôler la lucarne. Raphaël Fernandez voit sa tête stoppée par le gardien. Clément Thuel, Thomas Taillardat et Stany Marques ne seront pas plus en réussite. Geoffrey Cante était tout près de trouver la faille de la tête mais la réussite semble fuir les Castelpontins. Les locaux ne réagissent que rarement sur des erreurs visiteuses. Sur l'une d'entre elles, Evan Saez sauve les siens ainsi qu'un défenseur sur sa ligne.

Au retour des vestiaires, les rouges vont parvenir à égaliser. Bien servi par Jules Suarez, Loris Dhome trompe enfin le portier local. Les Castelpontins dominent les débats. Plusieurs ballons passent devant la ligne adverse sans pour autant être poussés dans le but. Et ce qui devait arriver arriva. St Georges reprend l'avantage sur un duel perdu par Dhorian Putola, le numéro 6 s'en allant battre Evan Saez. Les Castelpontins continuent d'assaillir le but adverse. Plusieurs ballons seront sauvés sur la ligne. Un corner rentrant, une talonnade de Thomas Taillardat. Et 2 buts seront refusés à Dhorian Putola. St Georges procèdent en contre et se procurent quelques belles situations dont une se termine sur le poteau. Mais à force d'abnégation les rouges finiront par égaliser par un belle exploit individuel de Jules Suarez, crochetant 2 défenseurs et frappant 1er poteau. Ils auront même une énorme balle de match que Raphaël Fernandez ne peut pousser au fond. 2 à 2 sera le score final. 

Le mot du coach: "Ce match nul à un goût amer car la possibilité de gagner nous tendait les bras. Mais il ne faut pas faire la fine bouche. On aurait pu le perdre en étant très malheureux. Encore une fois s'il faut à chaque fois marquer 3 fois pour gagner un match, obtenir une victoire va être compliquée. Tu ne peux pas donner un avantage d'un but à l'adversaire à chaque rencontre. C'est se tirer une balle dans le pied. Commencer le match à 0/1 est frustrant. Mais je ne peux pas, cette après midi, reprocher à mes garçons de ne pas avoir essayer. Ça n'a pas voulu sourire. Ils n'ont pourtant rien lâché. J'aimerai parler de malchance mais on donne à chaque match le baton pour se faire battre. On paie toutes nos erreurs cash en ce moment. Dans un championnat ou la marge de manoeuvre est limitée... Mais mes garçons n'ont pas abdiquer et ça finira par sourire. Il n'en est pas possible autrement. Il va falloir penser à rentabiliser et engranger des points afin de ne pas se mettre la pression et se faire peur. Mais on va se battre et essayer d'inverser la tendance car il y a quelques motifs de satisfactions malgré nos mauvaises passes. Ça va nous faire grandir et nous faire apprécier les futurs bons moments."

Commentaires

LA BOUTIQUE DU CSP