Les 18 s'imposent à Châtel Guyon et rafle le titre de champion d'Elite.

4 janvier 2017 - 21:00

Pour leur dernier match en Élite, les 18 Castelpontins se rendaient à Châtel Guyon, en match en retard, avec pour objectif de finir 1er de la poule. 

Malgré de nombreuses absences pour blessures (Maxime Heyraud, Damien Nugeyre) ou école  (Maxime Roques, Geoffrey Cante, Lucas Sibaud, Théo Malherbes, Dhorian Putola, Stany Marques, Jules Suarez), ils sont parvenus à s'imposer 7 à 0 après une première mi temps catastrophique.

En effet, les rouges rentrent timidement dans la partie. Châtel Guyon est tout près d'en profiter par 2 fois mais ni l'attaquant gauche au second poteau qui gâche une première opportunité, ni l'avant centre, qui après avoir éliminé Louis Dufayet, ne parvient pas à redresser sa balle, ne parviennent à donner l'avantage à leur couleur. Les locaux vont même toucher du bois sur une frappe lointaine. Les Castelpontins sont bien trop approximatifs dans le jeu en ce début de match. Mais après s'être fait peur, sans pour autant être transcendant, les rouges commencent à se créer quelques occasions. Luc Tamizier reprend mal au 1er poteau une belle offrande de Clément Thuel. Luca Mathieu est même à 2 doigts d'obtenir un penalty qui semblait être existant.

La délivrance va arriver à l'heure de jeu. Sur un ballon donné par Luc Tamizier, seul joueur à son niveau et jouant juste dans ce 1er acte, Yassine Yahyaoui, idéalement trouvé plein axe, va se jouer de son vis à vis en le crochetant et marquer d'une belle frappe placée. Quelques minutes après, Clément Thuel, servi dos au but par Thomas Taillardat, va parvenir à se retourner et déclencher une frappe qui ira se loger sous la barre. Le score ne bougera plus jusqu'à la pause.

Après quelques réajustements à la mi temps, les Castelpontins reviennent sur le terrain avec de meilleures intentions. Ils prennent petit à petit la mesure de leurs adversaires, tant sur le plan technique, physique et mental. Ceci va se traduire pour un score plus fleuve. Raphaël Fernandez va inscrire un 3eme but de la tête sur un coup franc bien distiller par Loris Dhome. Ce but a le mérite d'assomer les locaux et anéantir leurs envies de revenir dans la partie. Clément Thuel va corser l'addition. Bien servi par Luc Tamizier dans la profondeur, il s'en va défier et battre le gardien d'un enroulé petit filet. Il va même s'offrir un triplé. Après avoir bien lancé Bastien Cluzel, qui lui va échouer sur le portier local, il va suivre l'action jusqu'au bout et pousser le cuir, ralenti par le gardien, en taclant dans le but vide. Le 6eme but sera l'oeuvre de Luc Tamizier, qui concrétisera un cadeau de passe de son coéquipier Clément Thuel. Le show Clément Thuel clôturera les débats. Sur un joli centre de Luc Tamizier, très en vue dans ce match et triple passeur décisif, Clément Thuel va inscrire son 4eme but ce mercredi, d'une reprise acrobatique. Mathis Chapelet a aussi eu 2 fois l'opportunité de scorer mais le gardien de Châtel Guyon ne l'entendit pas de cette oreille et l'en empêcha grâce à 2 jolies parades. Jolies parades que Louis Dufayet va imiter pour garder sa cage inviolée lorsque les locaux, valeureux, essayaient de sauver l'honneur. 

Le mot du coach: "Ce match est assez bizarre. Le fait de ne pas être très bon, de manquer de justesse technique, d'avoir beaucoup de déchets mais de mener à la mi temps me fait dire cela. On aurait aussi pu ou du être mené à la pause. C'est intéressant de se dire qu'en ayant été mauvais on peut faire la course en tête. La 1ere mi temps est indigne d'une équipe qui va évoluer en PH dans un mois. Et les nombreuses absences ne doivent pas servir d'excuses. Ceux qui les remplacent sont de bons joueurs et doivent se faire voir et le montrer. La seconde période est un peu plus en adéquation avec mes attentes, nous avons mieux joué et les 5 autres buts en découlent. J'ai vu de meilleures choses mais aussi de bien meilleures intentions. 

Je voudrais féliciter mes garçons pour ce parcours. Ils finissent 1er, meilleure attaque et meilleure défense. Je pense que c'est mérité. Les chiffres parlent. Mais aussi en terme de production de jeu. Nous avons toujours essayé de jouer avec nos idées. Gagner en jouant bien. Ça a parfois été tiré par les cheveux mais je pense que nous avons réussi dans notre entreprise. 

Je voudrais féliciter mes garçons, auxquels beaucoup de personnes hors de notre groupe, disaient que la montée serait une formalité tant le niveau est faible. Rien ne nous a été donné. Et ça n'a pas été facile. 4 équipes se tenaient. Et les autres nous ont donné du fils à retordre et ont crânement joué leur chance (Groupement Sources et Volcans, Beaumont...). Il n'est jamais facile de monter et nous l'avons fait. Bravo à eux.

Je finirai par remercier mes juges de touche et les parents qui nous ont suivi en nombre et qui je l'espère continueront de le faire même si les voyages sont à peine plus lointains. Parce que parfois nous nous sommes retrouvé bien seuls.

Merci aussi à Omar le speaker pour l'ambiance qu'il a mis à domicile. C'était sympa pour ce groupe de bons mecs. J'espère que ça perdurera. 

Commentaires

LA BOUTIQUE DU CSP