Victoire compliquée des U18 en match en retard contre Groupement Sources et Volcans.

14 décembre 2016 - 23:14

Ce mercredi, les 18 Castelpontins se déplaçaient sur le terrain d'Enval, pour y affronter le Groupement Sources et Volcans en match en retard du championnat Elite. Face à une équipe vaillante, courageuse, déterminée et bien regroupée, les Rouges ont acquis une victoire dans la douleur après avoir été mené 2 à 0 à 20 min de la fin.

Les visiteurs semblent bien entrés dans la partie en décidant d'occuper le terrain des locaux et en confisquant le ballon. Mais contre le cours du jeu, le groupement Sources et Volcans ouvre le score sur un ballon anodin en chandelle, qui surprend le portier Castelpontin, Evan Saez, peu inspiré sur le coup. Les rouges essaient bien de réagir, mais ni Thomas Taillardat, seul et taclant au 2nd poteau, ni Dhorian Putola qui bute sur le gardien adverse, et encore moins Clément Thuel, qui part deux fois, voit ses tentatives repoussées, ne parviennent à égaliser. Le courage adverse, la maladresse, le manque de justesse, font que le score n"évoluera plus jusqu'à la mi temps.

La seconde commence comme la 1ère, Pont du Château pousse mais n'arrive toujours pas à marquer, Stany Marques voit sa frappe se dérober du cadre et fleurter à la barre. Et ce qui devait arriver, arriva. Sur un contre et une erreur de la défense centrale couplée à celle d'Evan Saez qui oublie de sortir sur le coup, le 11 local se joue de la défense avec malice et marque en driblant le gardien plein de sang froid. Le break est fait. Les Castelpontins semblent touchés. Mais à force d'abnégation, ils vont tout d'accord réduire la marque sur une belle parade du portier local, qui revient dans les pieds de Clément Thuel, qui dans un tacle plein de détermination, d'envie et de rage, propulse le cuir dans le but. La suite est une attaque défense. Damien Nugeyre voit sa tête stoppée par le gardien local. Luc Tamizier, Mathis Chapelet voient leurs frappes constamment repoussées par un pied, une tête, sur la ligne... Mais sur un énième cafouillage, Luc Tamizier, d'une frappe aux 18m, va trouver la clé et égaliser. Cela va galvaniser les Rouges et tétaniser les locaux. Ce même Luc Tamizier, sur coup franc aux 20m, va délivrer les siens et donner un avantage qui ne changera plus. Le score final est de 3 à 2.

Le mot du coach: "C'est une victoire acquise aux forceps, dans la douleur. Ceci est du à plusieurs raisons: un adversaire coriace, déterminé, regroupé, courageux et qui a crânement joué sa chance. Je les félicite car n'ayant rien à jouer, ils auront joué le jeu, préservant l'esprit sportif. Ils nous ont donné une leçon de courage et se sont battus du début à la fin. La 2nde raison est que nous avons pas été très bons et trop approximatifs. J'ai trouvé que nous n'avons pas été intelligents dans nos choix, à vouloir pilonner l'axe au lieu d'amener le jeu sur les côtés. Certains n'ont pas été à leur niveau. Peut être que les conditions ne leur convenaient pas. J'étais un peu énervé de voir qu'ils étaient en train de se saborder alors qu'il y a un truc de beau à aller chercher au bout. Mais ils m'ont montré que même dans un jour sans, ils ont eu la capacité mentale à renverser une tendance mal embarquée et la transformer en une victoire tirée par les cheveux mais importantissimes. Et pour ceux qui pourraient en douter encore une fois, aucun match n'est facile. Et ceux comme ce soir il faut savoir les gagner. C'est fait.

Maintenant, un 2nd match compliqué nous attend samedi face à une belle équipe de Beaumont. Quelques absences seront à déplorer. Reste à savoir comment vont réagir les organismes après un match comme ce soir où on a laissé beaucoup de forces pour changer le cours du match."

Commentaires

LA BOUTIQUE DU CSP